Enquête de satisfaction

Pour vous satisfaire au mieux nous avons besoin de vous 🙂

Prenez à peine deux minutes pour répondre à ce questionnaire ci-dessous  :

Cliquer sur le lien ICI => https://goo.gl/forms/T3ADcWGgk2bnjwnJ3

Publicités

Au-delà de leurs vies… d’Annie Bourcelot

Titre : Au-delà de leurs vies…

Auteure : Annie Bourcelot

Éditeur : Autoédité

Genre : Biographie, roman

Nombre de pages :  186

4ème de couverture :

« Le parcours de vie d’un coutelier de Biesles en Haute-Marne, prisonnier de guerre de 1940 à 1945, dont le charisme et la sagesse ont permis de tisser, entre son village et celui de Nordendorf en Bavière, des liens si forts qu’ils ont décidé de se jumeler le 15 juillet 1973…
Le souvenir de cet oncle hors du commun était resté si ancré dans le coeur de sa nièce qu’elle s’était promise de le conter un jour… »

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier l’auteure qui a gentiment offert son ouvrage à la médiathèque pour qu’il fasse partie du fond local de la structure.

Je me suis d’abord dit qu’il était de mon devoir de bibliothécaire de lire cet ouvrage si gentiment offert, puis je me suis retrouvé pris dans ce récit bouleversant !

L’auteure retrace la vie d’une famille de coutelier où la sagesse et l’amour de l’autre et l’entraide prime. C’est un très beau récit, avec une écriture très agréable, fluide et prenante. Au bout d’un moment j’avais l’impression que quelqu’un me racontait cette histoire, je n’avais plus l’impression de lire.

Le départ pour la guerre fut si bouleversant, j’avais une boule dans la gorge… ce passage entre autre fut très prenant. Celui du retour bien plus puissant encore.

En Bref :

Un récit « […] tiré de souvenirs de faits réels ancrés dans la mémoire et l’imaginaire d’une petite fille[…] » : L’auteure.

Un récit bouleversant et magnifique !

L’œil du Tsar Rouge de Sam Eastland

 

Titre : L’Oeil du Tsar rOUGE

Auteur : Sam Eastland

Traducteur : David Fauquemberg

Éditeur : Édition Anne Carrière

Nombre de pages : 341

Sorti le 6 janvier 2011

4ème de couverture :

« 1929, Sibérie.
Le jeune commissaire Kirov vient chercher un homme pour le sortir du goulag. L’ordre en a été donné par le camarade Staline en personne : le prisonnier 4745-P doit être immédiatement « réactivé ». Alors qu’il extirpe de l’enfer un homme à moitié mort, Kirov ne se doute pas qu’il vient de rendre à la vie une légende : l’inspecteur Pekkala, que toute la Russie connaissait sous le surnom de « l’Oeil d’émeraude », était le plus grand policier du tsar Nicolas II. Un homme au-dessus de tous les pouvoirs, ne répondant qu’au tsar et dont sa loyauté à la Couronne a entraîné la perte. Si Staline rappelle son pire ennemi à son côté, c’est qu’il a besoin de ses talents exceptionnels pour résoudre une énigme dont la réponse pourrait constituer une véritable bombe politique : que sont devenues les dépouilles des Romanov ? L’un des enfants du tsar n’aurait-il pas échappé à la colère rouge ? Dans ce thriller historique, Sam Eastland, relève le double défi de faire renaître un pan d’histoire passionnant et de faire surgir des forêts de Sibérie un héros brillant, torturé, cynique et terriblement attachant. »

Mon avis :

L’histoire oscille entre le présent de l’inspecteur Pekkala et son passé (facilement reconnaissable car écrit en italique); cette façon d’écrire rend le récit dynamique et passionnant.

Staline rappelle Pekkala de l’oubli pour déterrer un vieux trésor et une période de l’histoire trouble et sombre. Il est le meilleur et plus il se rapproche de la vérité plus la tension monte et l’atmosphère se trouble.

Le thriller de Sam Eastland est très efficace !

Petit bonus : à la fin du récit, l’auteur retrace la véritable histoire des Romanov regroupés sous le titre Repères Historiques

Sélection n°3 – Prix Littéraire 2017 – Salon du Livre de la jeunesse – Troyes

Dernière partie : Vous trouverez à la médiathèque la sélection de livres en lice pour le Prix du Jury des enfants 2017 – Le Prix chrétien de Troyes.

Le Roi Moi

Auteur : Jean-François CHABAS

Illustrateur : Thomas Baas

Éditeur : Albin Michel Jeunesse

Nombre de pages : 32

Sorti le 3 avril 2017

à partir de 5 ans

Prix : 15€

Présentation de l’éditeur :

« Le richissime Roi Moi règne seul. Tous craignent son caractère sombre et colérique : rien ne le satisfait jamais, même les plus surprenantes surprises. La princesse Na, en visite, fuit cet odieux et vaniteux personnage.
C’est le petit ramoneur du château qui, sans le vouloir, déclenchera sa métamorphose. À partir d’un fil d’or tombé de son habit, le Roi Moi découvrira la joie de donner, passant du « moi » au « nous », de l’enfant gâté à l’être social… »

Mon avis :

Cet album est vraiment bien fait, il amène le lecteur par le biais de ce roi très égoïste à comprendre que c’est en rendant les gens autour de soi heureux qu’on est heureux nous même. Voir des gens heureux tout autour de soi c’est communicatif, et en plus quand c’est vous qui provoquez ce petit bonheur alors … ça n’a pas de prix !!

Une petite morale amenée tout en douceur avec des illustrations sombres et un roi taciturne qui petit à petit s’éclaircit avec son l’humeur 🙂

Être altruiste serait la recette du bonheur ?

 

S’unir c’est se mélanger

Auteur  et illustrateur : Laurent Cardon

Éditeur : Le père Fouettard

Nombre de pages : 52

Sorti le 19 mai 2016

à partir de 4 ans

Prix : 16€

Présentation de l’Éditeur :

« C’est la panique au poulailler. Marcel, le coq blanc, a disparu. Un sale coup du renard, les poules en sont persuadées. C’en est trop, les attaques incessantes du renard sont devenues insupportables. Les volatiles décident de riposter. Toutes les poules, les noires, les rousses et les blanches se rassemblent pour passer à l’action. Mais comment s’organiser ? En bataillons ? Par couleur ? Par taille ? Qui se postera aux premiers rangs de la nouvelle armée des gallinacés ? Les noires peut-être, puisque leur coq s’exprime avec tant de charisme ? Hors de question pour les poules blanches, qui veulent venger la disparition de leur bienaimé.
Elles veulent passer en premier. Et d’abord, pourquoi le commandement reviendrait-il à un mâle ? »

Mon avis :

L’avis de l’éditeur : « Une histoire drôle et intelligente sur le pouvoir, la démocratie et la place de l’individu dans la société. Qui se referme sur une chute délicieusement amusante. »

Une belle petite satyre de notre société actuelle. Croyant faire face à un grand méchant renard, les poules essaient de s’organiser pour faire front et retrouver leurs congénères. Mais ce n’est pas aussi simple… Premièrement, les poules font face au sexisme, puis au « sectarisme », passent par toute sorte de problème que rencontre notre société actuelle… pour ensuite comprendre que chacun de leur côté, ils n’auront pas de résultat, ce sont les poules qui trouvent la solution et prennent les devant. La chute est énorme et tellement drôle !

 

Les Collectionneurs

Auteur : Guillaume Chauchat

Illustrateur : Adrien Parlange

Éditeur : Albin Michel Jeunesse

Nombre de pages : 32

Sorti le 14 septembre 2016

à partir de 5 ans

Prix : 14,90€

Présentation de l’Éditeur :

« Le collectionneur dont il est question dans ce livre, n’a pour passion ni les timbres, ni les pièces, ni même les trèfles à quatre feuilles. Non, ce qui l’intéresse et ce à quoi il consacre sa vie, ce sont les flèches. Pas n’importe quelles flèches : celles qui indiquent la droite. De l’autre côté de la rue, son voisin trouve cette manie ridicule, pour la bonne raison qu’il est lui-même collectionneur de flèches, mais celles qu’il affectionne montrent la gauche. Lorsqu’un jour, dans une brocante, les hommes se trouvent nez à nez, tous deux sont alors persuadés que la flèche extraordinaire qui se trouve à leurs pieds leur revient de droit, car, bien entendu, selon le côté où l’on se trouve, celle-ci marque la droite… ou la gauche. Les deux collectionneurs n’ont d’autre choix que de partager leur trouvaille et de devenir ami… »

Mon avis :

L’album en lui-même est un beau document à posséder.

Avant l’histoire c’est le trait d’Adrien Parlange qui interpelle. C’est particulier, et ça m’a fait un peu penser au Shadok (j’espère que je fâcherais pas l’illustrateur…).

L’histoire est particulière également. Des personnes ayant la même passion, ne s’entendent pas bien parce que chacun pense que sa collection est plus jolie, ou parce qu’il désire le même objet pour terminer au final sur quelque chose de simple. Il suffit de communiquer et d’un soupçon de tolérance pour comprendre l’autre 😉

 

L’ogre et les sept frères Biquet

Auteur : Véronique Cauchy

Illustrateur : Fabien Öckto Lambert

Éditeur : Circonflexe

Nombre de pages : 32

Sorti le 9 novembre 2016

à partir de 5 – 7 ans

Prix : 15€

Présentation de l’Éditeur :

« Sept tendres enfants seuls et sans défense… Voilà de quoi satisfaire l’appétit vorace d’un ogre affamé ! Mais il va falloir faire preuve d’imagination, car avant de partir faire ses courses, Madame Biquet a fait promettre à ses sept fils de n’ouvrir à personne. Et si le gros méchant ogre se faisait passer pour l’élégante mère de famille ? Le ridicule ne tue pas… Mais cette histoire est à mourir de rire ! Le célèbre conte du Loup et des sept chevreaux est ici revisité avec un humour décapant. »

Mon avis :

Bientôt mon avis, je n’ai pas encore lu cet album, mais ça ne serait tarder 🙂

 

Sélection n°2 – Prix Littéraire 2017 – Salon du Livre de la jeunesse – Troyes

2ème Partie : Vous trouverez à la médiathèque la sélection de livres en lice pour le Prix du Jury des enfants 2017 – Le Prix chrétien de Troyes.

Bagdan et la louve aux yeux d’or

Auteur : Ghislaine Roman

Illustrateur : Régis Lejonc

Éditeur : Seuil Jeunesse

Nombre de pages : 56

Âge approximatif : 6 – 9 ans

Prix : 15€

Présentation de l’Éditeur :

« Le jeune Bagdan est passé maître dans l’art subtil de la chasse à l’aigle. Tous les jours, il sillonne les montagnes de l’Altaï en compagnie de l’oiseau majestueux, perché sur son bras. Un jour, sur le chemin du retour, il entend des cris de douleur et de rage et découvre une louve grièvement blessée, entourée de ses petits. Alors que les loups sont considérés comme les premiers ennemis de son peuple, Bagdan va l’aider et lui apporter quotidiennement de la nourriture. Bientôt, Bagdan va découvrir qu’un autre danger le guette, lui et sa famille : il s’agit d’un clan de guerriers qui rôde dangereusement près de leur campement. Le jour de l’affrontement, loups et hommes vont s’unir et mettront en fuite le clan ennemi. »

Mon avis :

Une histoire belle et terriblement réaliste. Ce que rencontre Bagdan et son aigle n’a pas de prix, son acte envers cette louve va à l’encontre des mœurs de son peuple. Le loup est l’ennemi juré du peuple de Bagdan, mais il ne peut se résoudre à rester passif. Entre ces loups et Bagdan va s’instaurer un respect mutuel qui perdurera en dépit de tout.

Les illustration oscillent entre portrait rapproché et paysages tellement ressemblants qu’on s’y croirait. En effet, le trait de l’illustrateur donne l’impression de photo. Superbe !

 

D’entre les Ogres

Auteur : Gilles Baum

Illustrateur : Thierry Dedieu

Éditeur : Seuil Jeunesse

Âge approximatif : 6 – 9 ans

Prix : 15€

Présentation de l’éditeur :

« Un bébé est abandonné, dans un panier, au cœur de la forêt… Lorsque l’ogre s’approche, il sourit. Voilà 200 ans que lui et l’ogresse voulaient un enfant ! Alors cette petite fille, ils vont la choyer. Blanche va devenir le centre de leur vie, leur unique préoccupation. Elle se régalera des mets les plus fins, elle sera habillée de soie. Mais un jour, Blanche s’étonne. Pourquoi ses parents ne mangent-ils pas la même chose qu’elle ? Que font-ils la nuit lorsqu’elle dort ? Blanche pose des questions et s’énerve de ne pas avoir les réponses. Alors l’ogre et l’ogresse prennent une terrible décision, la seule possible : ils décident de ramener Blanche dans le village des Hommes. Y trouvera-t-elle sa place et sa « vraie » famille ? »

Mon avis :

Comme écrit l’éditeur : « Un album indispensable, à lire en famille. »

C’est l’histoire d’un bébé humain abandonné, recueillit par une famille d’ogres. Mais un jour, forcément, leurs différences ce font un peu plus sentir, leur différence de constitution d’abord, le fait aussi que Blanche ne mange pas comme ses parents… viennent les questions auxquelles ces parents adoptifs ne veulent pas vraiment répondre… Alors qu’ils prennent la plus difficile des décisions, Blanche va devoir trouver sa place et trouver les réponses toutes seules. Un récit touchant, une fin bouleversante.

 

Le Bois Dormait

Auteur et illustratrice : Rebecca Dautremer

Éditeur : Éditions Sarbacane

Nombre de pages : 64

Âge approximatif : de 5 à 105 ans

Prix : 18€

4ème de couverture :

« Dormir, dormir, d’accord ! Mais 100 ans ?!… C’est un peu long, non ? »

Mon avis :

L’histoire de la belle au bois dormant revisitée avec douceur, non-dit, le lecteur doit penser, raconter, se raconter la partie de l’histoire manquante, c’est génial 🙂

Des illustrations à tomber, l’album est un plaisir des yeux. C’est un album SUPERBE !

A suivre pour les quatre derniers albums 😉

Sélection n°1 – Prix Littéraire 2017 – Salon du Livre de la jeunesse – Troyes

Vous trouverez à la médiathèque la sélection de livres en lice pour le Prix du Jury des enfants 2017 – Le Prix chrétien de Troyes.

Naya ou la messagère de la nuit

Auteur : Philippe Lechermeier

Illustratrice : Claire Gastold

Editeur : Thierry Magnier

Nombre de pages : 40

Sorti le 7 septembre 2016

4ème de couverture :

« Naya a un don : la nuit, elle peut souffler des rêves colorés dans le sommeil de ses proches. Alors que la guerre approche et que les hommes s’avouent vaincus, Naya doit faire preuve de ruse et d’intelligence pour redonner espoir aux siens. »

Mon avis :

Une joli histoire de force et de courage. Naya est une bonne âme qui aide son peuple et qui réagit intelligemment face à la violence de l’envahisseur. Elle réussit à insuffler son courage dans les femmes, son armée pacifiste.

Des illustrations très colorées, des pages épaisses et rugueuses.

Pourquoi les lapins ne portent pas de culotte ?

Auteur, illustrateur : Antonin Louchard

Editeur : Seuil Jeunesse

Nombre de pages : 60

Sorti le 20 octobre 2016

4ème de couverture :

« Le héros de ce livre s’appelle Glpmftpgrzou mais comme ce prénom est impossible à prononcer, nous l’appellerons Zou. Ce jeune lapin a une vie de rêve : il gambade toute la journée, croque des baies lorsqu’il a faim, lape l’eau de la rivière lorsqu’il a soif. C’est le paradis sur terre ! Pourtant, le jour où Zou tombe amoureux de Betty, la vie ne va plus être aussi tranquille. Pour séduire la lapine, Zou décide de l’éblouir en portant une magnifique culotte rouge.
Cette trouvaille va bouleverser les habitudes bien réglées des lapins. Zou va réussir à remettre de l’ordre dans cette joyeuse pagaille et le lecteur saura désormais pourquoi les lapins ne portent pas de culotte ! »

Mon avis :

Ou comment notre monde en est venu à ce qu’il est … C’est une vision simple mais tout à fait crédible. Pour satisfaire sa belle, notre Zou va être inventif mais mettre une belle pagaille dans la communauté des lapins. Finalement, peut-être vaut-il mieux se satisfaire de ce qu’on possède même si c’est pas beaucoup…

Des illustrations bucoliques, colorées. Un trait agréable, une jolie histoire qui nous laisse avec quelques questionnements sur le sens des choses réellement importantes.

Passion et Patience

Auteur : Rémi Courgeon

Editeur : Milan

Nombre de pages : 40

Sorti le 19 octobre 2016

4ème de couverture :

« Imaginez deux jeunes filles rigoureusement identiques, mais aux caractères opposés. L’une s’appelle Passion, l’autre Patience. Entre elles grandit Gus, leur ami d’enfance, petit génie qui donnerait tout pour voir briller leurs yeux. »

Mon avis :

L’histoire de Gustave Eiffel revisitée et romanesque. Une jolie métaphore; il semblerait que le cœur de Gustave Eiffel ait balancé entre passion et patience tout au long de sa vie. Prise au premier degrés, l’histoire est romantique et douce; l’amour donne des ailes à la créativité.

Des illustrations baignées de rouge carmin et de vert herbe qui sont un ravissement pour les yeux.

A suivre les 6 prochains albums 🙂

Médiathèque – Été 2017

La Médiathèque est ouverte lundi 7 et lundi 21 août 2017

Par contre, elle sera fermée :
– mercredi 2 et jeudi 3 août
– mercredi 9 et jeudi 10 août
– lundi 14, mercredi 16 août et jeudi 17 août
– lundi 28 août 2017

Venez profiter de notre petit coin de livres à emporter pour l’été, c’est gratuit et vous pouvez même le garder après l’été 🙂

  

Vous souhaitez des petits conseils pour vos futures lectures, n’hésitez pas à venir nous rencontrer 🙂

L’étrange Zoo de Lavardens – Cie THEARTO

La Médiathèque est ravie d’accueillir à nouveau la Cie THEARTO

Mardi 23 mai à 17h30 à la Médiathèque de Biesles

Spectacle pour public familial à partir de 6 ans

Entrée libre, réservations et renseignements au 03.25.31.93.20

***

Ce spectacle est adapté de l’album  » L’étrange zoo de Lavardens » de Thierry Dedieu

Titre : L’étrange Zoo de Lavardens

Auteur : Thierry Dedieu

Éditeur : Editions Seuil Jeunesse

Nombre de pages : 72

Sorti le 16 octobre 2014

Genre : Jeunesse, Album

 

 

4ème de couverture :

« Ce jour-là, en rentrant de sa tournée, Monsieur le vicomte fit une rencontre qui allait bouleverser sa vie. Un cerf posté sur le chemin l’empêchait d’aller plus loin. Monsieur eut alors une idée qui, il n’en doutait pas, le rendrait riche à nouveau : il allait créer un zoo tout autour du château. Et l’on viendrait de loin pour le visiter… »

Mon avis (A):

L’histoire :

Monsieur le Vicomte se retrouve tout bouleversé à la suite d’une rencontre avec un cerf dans ses bois. Il eu une idée fracassante : construire un zoo dans sa propriété où tous les animaux se promèneraient en liberté et où cette étonnante vision le rendrait célèbre et lui apporterait des millions de visiteurs. en acceptant l’aide de sa belle-mère il n’avait pas prévu que les animaux aurait des demandes de conditions de travail un peu particulières…

Les personnages :

Le Vicomte : c’est un homme avec des idées avant-gardistes, qui se préoccupe du bien-être des animaux autant de sa fortune à venir 😉

La belle-mère du Vicomte : Elle veut bien accepter que les animaux rentrent dans le château mais à certaines conditions : qu’ils aient de bonnes manières, conditions très appréciées des animaux sur le long terme.

Les Animaux : Ils apprécient le Vicomte pour son traitement à leur égard mais en découvrant les bonnes manières d’abord imposée par la belle-mère du Vicomte, ils finissent par avoir des revendications sur leurs conditions de travail.

La Plume, le Scénario :

Une jolie fable partant d’une envie de sauver son château, faire fructifier sa fortune, et dans un même temps laisser aux animaux une relative liberté. Le Vicomte se laisse déborder par sa belle-mère puis par les revendications des animaux.

Les pages à l’intérieur du livre sont à l’image de la couverture, sur les tons marron, jaunis. Les animaux sont finement dessinés. Le livre fait l’effet d’un vieux manuscrit sortant des archives du château du vicomte, c’est très réussi:)

En Bref :

En tout cas un album très réussit et une histoire pas banale.

***

Venez nombreux découvrir ou redécouvrir cette belle histoire mise en scène.

Spectacle organisé en partenariat avec la Médiathèque départementale, un service du conseil départemental de la Haute-Marne.

Chroniques express

rouge-sangt1 highschool-of-the-dead-t1

devilslinet1 ekko-t1 secret-t1

Rouge Sang T1 de Melvin Burgess :

rouge-sangt1

C’est un roman fantastique mêlant violence, amour, trahison, complots, horreur, manipulations génétiques… bref la liste est longue pour ce roman. Amateur de récit post apocalyptique, foncez… le début est un lent à mon goût mais vers le milieu du récit les péripéties se poursuivent, se mélangent avec les rebondissements pour finalement s’essouffler un peu. La fin m’a laissé dubitative mais c’est une porte ouverte pour un deux qui promet d’être encore plus terrible que le premier sur le plan horrifique et manipulation génétique. Des personnages déterminés à réaliser leur destin pour certain mais pour d’autres le destin n’existe pas ou il faut le combattre pour suivre sa propre voie.

La série Highschool of the Dead par Daïsuke Sato et Shoji Sato :

highschool-of-the-dead-t1  hod-t2  hod-t3  hod-t4  hod-t5  hod-t6 hod-t7

La série compte pour l’instant 7 tomes dont le dernier est sorti le 18 janvier 2012. A ce jour aucun nouveau tome n’est sorti et l’histoire reste en suspens.

Une maladie mortelle s’est abattue sur la planète au même moment partout menaçant d’extinction la race humaine en transformant les humains en zombies. Dans le lycée Fujimi des lycéens se regroupent avec l’infirmière scolaire pour tenter de survivre et d’échapper à cette contamination mortelle. Les lycéens apprennent très vite à se servir d’arme à feu ou arme blanche diverses et variées. Ils intègrent aussi très vite les règles de survie. Chacun a une personnalité très intéressante voir étonnante. Cette série est classée chez nous en BD manga (de type shônen) adolescent/adulte (843)  en raison tout d’abord de l’histoire, de l’utilisation d’arme à feu mais aussi d’image de nu des personnages principaux.

DevilsLine par Ryo Hanada :

devilslinet1  dl-t2  dl-t3  dl-t4  dl-t52  dl-t6

Cette série comporte également 7 tomes et le 8ème tome doit sortir en juillet 2017. ce manga Seinen est aussi classé adulte chez nous (843) pour quelques scènes de nudité mais aussi parce qu’il traite de vampire qui se transforme en monstre enragé et incontrôlable. Dans notre société, vit un monde insoupçonnable de vampire. Une élite policière est présente pour traquer ces vampires qui tenteraient l’interdit en goûtant le sang humain et deviendraient pour le coup incontrôlable et dévoileraient aux yeux de tous leur existence pour l’instant discrète mais connue de certains humains. Tsukasa va en être témoin et sauvée par Anzaï un policier vampire. D’intenses sentiments vont naître entre eux mais Anzaï devra d’abord dompter le monstre qui sommeil en lui et qui menace de se réveiller. La police spécialisée va devoir faire face à un groupe de rebels qui veulent vivre au grand jour en montrant aux humains leur vraie nature. De traîtres en complots, la mission de la police se complique au fur et à mesure des tomes ! passionnant. Le graphisme est génial !

Ekkö par Christophe Arleston et Alessandro Barbucci :

ekko-t1  ekko-t2  ekko-t3  ekko-t4  ekko-t5

Ekkö c’est d’abord une BD adulte classée en 843 chez nous, en partie à cause de la plantureuse héroïne et ses amies.

Ekkö est un monde miroir à la Terre, on retrouve un peu près tout ce qu’il y a sur la Terre à quelques différence près… Pas d’électricité à Ekkö, pas d’avion mais des dragons… et beaucoup de magie sur Ekkö. Lors d’un voyage en avion Fourmille est abordée par une étrange créature qui lui demande si elle accepte l’héritage de sa tante disparue depuis longtemps. Elle ne se doutait pas que sa décision allait l’emportait loin dans les Terres d’Ekkö. Cet univers parallèle à la Terre semble dirigé par des Preshauwns et l’énergie thaumique de la jeune femme perturbe cette univers. Fourmille a une mission elle doit préserver Ekkö.

Secret de Yoshiki Tonogai :

secret-t1  secret-t2  secret-t3

Tonogai est connu pour ses scénariis plutôt horrifiques et psychologiques (Doubt et Judge).

« Secret » ne déroge pas à la règle, bien que plus court que les autres, la pression est quand même là. Lors d’un voyage scolaire, un bus remplit de lycéens se renverse sur la route et toute la classe est quasiment morte sauf 6 d’entre eux… au dernier jour de thérapie, leur psychologue leur apprend qu’il sait que parmi eux se cachent trois meurtriers… Ils ont une semaine pour avouer leur crime. Chacun a réellement quelque chose à cacher ou à se reprocher et le thriller s’enclenche. Dès le deuxième tome on croit l’histoire terminée mais attention aux faux semblants et aux manipulateurs 😉

« Doubt » reste quand même de loin mon préféré !!

doubt-t1  doubt-t2  doubt-t3  doubt-t4

« Judge » est encore plus perturbant peut-être …

judge-t1  judge-t2  judge-t3  judge-t4judge-t5  judge-t6

 

Le Mal de Houot et Py

Titre : Le Mal

le-mal-1   le-mal-2   le-mal-3

Tome 1 : L’oeil du mur              Tome 2 : Nyctalope                      Tome 3 : Super Manne

Auteurs : André Houot et Py

Editeur : Glénat

Genre : Fantastique, énigme religieuse

Nombre de pages en moyenne : 48

4ème de couverture :

« Vous avez raison d’avoir peur… Il faudra tout réapprendre pour survivre lorsque le Mal reviendra !

Cette année-là, on s’aperçut que sur les feuilles des cerisiers il y avait certaines figures en mode de serpents… il annonçait son retour…

– J’y crois pas ! Qu’est ce qu’une église aussi imposante vient faire ici ? On dirait qu’elle s’est avachie sur le village comme la nef disloquée d’un grand navire gisant sur le fond ! – Elle est à la dimension de ce qu’elle a à cacher, cette église, mais c’est pas là qu’il faut chercher : regarde plutôt du côté des combes qui confluent toutes ici. Elles suintent le liquide malsain des plaies inguérissables. Le mal est si profond, t’imagines même pas ! … Chasseurs de trésors s’abstenir ! »

Mon avis :

ATTENTION  SPOILERS… J’ESSAIE DE NE PAS EN FAIRE MAIS çà PEUT M’ÉCHAPPER  !!

Dans un village reculé en Dauphinois, Le village de Saint-Antoine, on a vaincu le Mal, autrefois… seuls témoins de ce combat, quelques pauvres hères et une Église au milieu du village, tellement grande, tellement imposante que l’avertissement pour les forces obscures semble toujours plané.  Le Mal attaque la peau par une petite tâche qui s’amplifie, s’infecte et finalement tue la personne infectée. Ce Mal touche aussi l’esprit des gens frappés par cette abomination… Alors depuis des siècles quand il est encore possible de sauver la personne, on ampute … on ampute…

La sérénité semble revenue, dans ce village… mais un nouvel arrivant, un simple maçon, qui a décidé d’acheter une maison au pied de l’incroyable Église…découvre des choses secrètes, déterre des choses dont il ne doit pas avoir connaissance… le Mal va t-il revenir ? Comment s’en prémunir ? Il n’y a pas de recette miracle, Hélas…

Ce maçon garde la tête froide, enfin si on veut ^^ ! Il arrive à discerner un Mal peut-être pas si ancien que ça, un Mal qu’il est peut-être possible de vaincre une bonne foi pour toute.

Cette série fait planer tout au long de ses trois tomes, un suspens incroyablement efficace, le lecteur n’arrive presque plus à discerner la vérité, mais grâce à cet entêté de maçon on soulève petit à petit le voile.

Le Mal rôde et une confrérie vient en aide aux villageois apeurés… elle les encercle plutôt dans leur malédiction, elle se sert de cette peur pour maintenir les fidèles à l’Église, elle règne par la peur, par l’entretien de cette ambiance anxiogène … bref pourquoi cette soi-disant confrérie s’intéresse t-elle aux villageois de Saint-Antoine ou plus particulièrement à cette imposante Église ???

Le scénario des auteurs est haletant, opprimant et on sent le Mal régner dans ces pages… des gens meurent pour les méfaits qu’ils ont commis, c’est le Mal qui les puni … peut-être pas… Les auteurs glissent entre les pages du « possible » de « l’improbable » de « l’incroyable »  et d’un seul coup Baam !  Ils nous laissent avec cette fin comment dire … mystérieuse mais le mot est encore faible…

En Bref :

Une lecture oppressante mais très très bonne justement !!!!!